la luminothérapie

La luminothérapie consiste à s´exposer devant une lampe de luminothérapie pendant une demi-heure  tous les jours de préférence. C´est le matin que le traitement est le plus bénéfique. Une séance de luminothérapie ou photothérapie le soir peut perturber le début du sommeil.

Durant la séance de luminothérapie, la distance recommandée entre le visage et la lampe de luminothérapie varie entre 60 et 110 cm, suivant le modèle de la lampe de luminothérapie. Cette distance détermine la durée de chaque séance, le traitement est d´autant plus efficace que vous êtes plus près de la lampe de luminothérapie. Il n´est pas nécessaire de regarder directement la source de lumière, il suffit qu´elle reste dans votre champ visuel. La lampe de luminothérapie n´entrave pas non plus votre temps actif, vous pouvez sans problème lire, prendre votre petit déjeuner, regarder la télévision, travailler sur votre ordinateur.
Voici quelques exemples de programme d´utilisation et de condition d'utilisation d'une lampe de luminothérapie (à adapter selon vos propres besoins et le type de matériel utilisé) :

. dépression saisonnière : lampe de luminothérapie pendant 30 à 45 mn en début de matinée pendant 4 semaines avec une intensité de 10 000 lux

. Insomnies : lampe de luminothérapie pendant 30 à 45 mn en début de matinée jusqu´à disparition du trouble avec une intensité de 10 000 lux



DEPRESSION SAISONNIERE

La dépression saisonnière est aussi appelée TAS ( Trouble Affectif Saisonnier ), SAD ( Seasonal Affective Disorder ), déprime hivernale ou dépression hivernale mais également blues hivernal ou blues de l'hiver dans sa forme atténuée.

Suite aux découvertes du Docteur Norman ROSENTHAL, un psychiatre américain, de nombreux tests cliniques ont permis d´établir le lien entre le manque de lumière et divers troubles qui peuvent survenir avec la période hivernale : endormissements fréquents, fatigue matinale, dépression saisonnière, troubles du sommeil, besoin de sieste, état dépressif, augmentation de l´appétit voire boulimie, irritabilité, insomnie, diminution d´activité, consommation de drogue et d'alcool…

Ces troubles hivernaux ou troubles affectifs saisonniers sont encore plus présents chez ceux qui sortent peu (personnes âgées, malades, personnes handicapées) ou qui travaillent dans des locaux fermés et artificiellement éclairés.

Rappelons que la dépression saisonnière n'est en aucun cas d'ordre psychologique mais d'ordre hormonal lié à une sensibilité extrême aux changements de saison.

Notons également que la dépression saisonnière est sous diagnostiquée par les généralistes et souvent confondue avec une dépression classique et cela explique en particulier le pic de consommation saisonnière de psychotropes.

Faute de pouvoir hiberner ou passer plusieurs mois sous les tropiques, les lampes de luminothérapie ou photothérapie sont une réponse accessible à tous pour pallier à ce manque de luminosité hivernale et retrouver l´énergie nécessaire à la vie quotidienne et au travail.

Le traitement de la dépression saisonnière par photothérapie permet d'aboutir à un résultat positif dans plus de 80% des cas.

La France, qui est aujourd'hui le plus gros consommateur de psychotropes, a certainement sur ce sujet quelques pistes sur un traitement encore sous utilisé et pourtant peu de médicament arrivent à des résultats aussi probants que la luminothérapie dans le cas de la dépression saisonnière.
La dépression est un trouble de l'humeur ou un trouble psychique.

Elle affecte différemment les personnes selon le sexe et l’âge puisqu’elle toucherait 1 homme sur dix et une femme sur cinq. Cette maladie est à différencier d’une simple déprime passagère puisque ses symptômes se maintiennent plusieurs semaines pour que celle-ci soit diagnostiquée.

Les causes de la dépression

. Les facteurs biologiques :

Un déséquilibre dans la chimie des neurotransmetteurs du cerveau et également un déséquilibre hormonal seraient une des causes de la dépression.

Parmi les bouleversements biologiques, on retrouve :
- de nombreuses hormones sont en baisses
- une capacité immunitaire affaiblie
- une baisse de sérotonine jouant un rôle sur le sommeil et l’appétit
- une diminution de la noradrénaline qui diminue le plaisir en se caractérisant par une perte d’énergie et un manque d’intérêt pour les activités d’ordinaire agréables.

. Les facteurs psychologiques et sociaux :
Ces facteurs seraient d’avantages des déclencheurs que des véritables causes de la dépression.
- divorce, chômage, décès d’un proche ….
- stress au travail et surmenage
- isolement et déracinement
- problème de couple ou familiaux
- problème d’argent et de précarisation de l’individu

Les symptômes de la dépression

Les symptômes se manifestent par des troubles psychologiques, cognitifs et physiques.

- L’humeur maussade et l’irritabilité
- Fatigue, manque d’énergie et perte de motivation
- Perte d’intérêt pour des activités habituellement plaisantes
- Sentiment de tristesse et envie de pleurer
- Faible estime de soi avec un sentiment d’inutilité
- Mal de vivre et parfois des pensés suicidaires
- Difficultés de concentration et troubles de la mémoire
- Troubles du sommeil avec une tendance à l’insomnie ou l’hypersomnie
- Augmentation ou diminution de l’appétit
- Perte ou prise de poids

Les traitements de la dépression

Nombreux sont les traitements de la dépression et avant d’entreprendre une démarche vers une voix ou une autre, il est important de consulter son médecin pour définir d’un traitement qui vous conviendra et sans risque pour votre santé.

. Les antidépresseurs :

Ces médicaments permettent de rétablir un équilibre au niveau des neurotransmetteurs afin de corriger les troubles du sommeil, de l’appétit mais aussi les pensées négatives et la perte d’énergie.

. Le sport :

Le sport est d’après de nombreuses études le meilleur antidépresseur naturel car il permet de rétablir le flux de nombreuses hormones d’activité. La reprise du sport doit être suivie par le médecin traitant. Il est source d’énergie et de socialisation et la pratique en groupe est fortement recommandée pour rompre l’isolement.

. La luminothérapie :

Cette technique est basée sur une exposition à la lumière intense. Pratiquée depuis de nombreuses années pour le traitement de certains troubles du sommeil, la luminothérapie s’avère être un traitement de choix dans la dépression saisonnière appelée aussi dépression hivernale.

TROUBLES DU SOMMEIL

Nombreux sont ceux qui perdent un rythme de sommeil régulier et réparateur, ceci pour des raisons très variées : télé, sorties nocturnes, internet, maladies, stress …
Les troubles du sommeil se manifestent par une difficulté, le soir, à s´endormir et le matin à s´éveiller.
A contrario d´autres personnes s´endorment trop tôt pour se réveiller à 3 ou 4 heures du matin sans pouvoir retrouver le sommeil.
Vaincre l'insomnie est une priorité pour de très nombreuses personnes. En effet, 2 franciliens sur 3 disent mal dormir et disent également avoir du mal à se réveiller.


INSOMNIE

L'insomnie est le trouble du sommeil le plus répandu, entraînant une diminution quantitative et/ou qualitative du sommeil provoquant de nombreux symptômes (impression de mal dormir la nuit, difficulté d’endormissement, éveils nocturnes) avec des conséquences sur la qualité du cycle de veille du lendemain (fatigue matinale, somnolence diurne, troubles de l'attention et de la mémoire, difficultés de concentration dans la journée, somnolence, irritabilité, trouble de l’humeur et capacité intellectuelle réduite….

- La régularité contre l’insomnie :

Levez-vous à la même heure chaque matin. Réglez votre réveil-matin et sortez du lit toujours à la même heure chaque matin, peu importe le temps de sommeil obtenu la nuit précédente. Rester fidèle à un horaire régulier aidera à régler votre horloge biologique interne et synchroniser votre rythme sommeil/éveil.



FATIGUE CHRONIQUE

Sept millions de Français souffrent de fatigue de façon persistante. Si, dans la plupart des cas les médecins établissent un diagnostic et un traitement, 20% des malades restent sur le bord de la route. Beaucoup d'entre eux sont atteints de ce qu'il est maintenant convenu d'appeler le Syndrome de Fatigue Chronique (SFC).
Un mal à part entière avec ses symptômes caractéristiques qui n'est pas une maladie psychologique, comme certains le croyaient. De nombreuses associations se sont constituées. Le SFC a même été récemment reconnu par le Centre pour le contrôle des maladies (CDC). Il reste que l'on sait peu de choses sur lui : Il frapperait 2 à 3 fois plus les femmes que les hommes, le vaccin contre l'hépatite B est soupçonné de le provoquer… Même si les nuisances du SFC sont considérables la guérison est spontanée, mais est une affaire de temps et donc de souffrance, que la médecine actuelle soulage, si son diagnostic est correct.

La luminothérapie permet d'atténuer les symptômes de la fatigue chronique.

. Les symptômes du blues hivernal:

Les gens qui sont confrontés à la déprime hivernale ou blues hivernal font face à de nombreux symptômes typiques. Ces troubles hivernaux vont se manifester par une extrême sensibilité au changement et peuvent provoquer un état dépressif se rapprochant de la dépression (détresse, angoisses, manque d’estime, colère, irritabilité..) ainsi que des troubles du sommeil et une tendance à consommer une mauvaise alimentation.
Ils se trouvent en excès dans de nombreux domaines puisqu’ils mangent trop, dorment trop et malgré une quantité d’heures de sommeil plus forte que la normale ne se sentent pas reposés. A contrario certains vont souffrir d’insomnie et ne vont pas réussir à être actif le jour.
Ces symptômes ne sont pas sans poser de problème au travail, dans la vie familiale (irritabilité et disputes) et engendre souvent une perte de sociabilité.
D’après de nombreuses études, ce sont les femmes et les enfants qui représentent la majorité des victimes du blues hivernal. Notons également que le blues hivernal a une très forte tendance a augmenter, cela serait du à nos modes de vie moderne.

. Les origines du blues hivernal

Les causes du blues hivernal sont aujourd’hui, très clairement identifiées.
Notre mode de vie moderne nous éloigne de plus en plus de la lumière naturelle et ainsi notre confinement quotidien dans les bureaux et dans les écoles entraîne un manque de lumière pour notre organisme. Ce manque de lumière, abouti à une sécrétion de mélatonine, c’est cette hormone somnifère qui est la cause du dérèglement de notre horloge biologique et de notre envie perpétuelle de dormir.

. Le traitement de la déprime hivernale par la luminothérapie

La luminothérapie appelé aussi photothérapie va permettre de compenser ce manque de lumière hivernale. Le traitement est très simple, il suffit de s’exposer à une lampe de luminothérapie médicale quotidiennement pour voir les symptômes du blues hivernal disparaître.

La luminothérapie a été testé dans de nombreux hôpitaux et les traitements s’avèrent efficaces dans 80% des cas de dépression saisonnière.